Nocturne #1

Les sorties de nuit sont les plus agréables à mon avis. L’ambiance est particulière, tous les sons semblent plus puissants, la moindre présence est détectée immédiatement, et rien ne passe dans le faisceau de la frontale sans devenir soudain très visible.


C’est ainsi que de nombreuses Araignées passent inaperçues en plein jour, alors qu’elles se remarquent tous les trois pas de nuit. Les fils de soie tendus renvoient la lumière en vibrant, les ombres sont parfois sinistres, l’attention est happée par une multitude de détails inquiétants…

Inutile de se cacher, le Bois repère tout. C’est une étrange entité dotée de millions d’yeux, de milliards de pattes, capable de ressentir le pas le plus léger. Il faut y pénétrer en ami, dans le calme et le respect. Très vite, la Vie reprend son cours, l’apnée est de courte durée.

Des pattes interminables se déploient avec souplesse tout autour de nous…c’est le grand retour de mes chers Opilions. S’ils peuvent effrayer par leur ressemblance avec les Araignées, leur drôle d’allure les rend finalement plus amusants qu’autre chose. Ils sont en revanche très nombreux, et partagent la place avec leurs cousines, notamment les Araignées-crabes, autrement dit les Thomisidae.

Je repère la très discrète Diaea dorsata sous une feuille, à peu près au même endroit que la première fois. Elle cohabite comme souvent avec Anyphaena accentuata, un bien joli mâle d’ailleurs. C’est une espèce que j’apprécie particulièrement, tant pour l’esthétique que pour sa docilité en tant que modèle-photo.

Non loin, un curieux chef d’orchestre s’agite. Juché sur sa feuille, tout au bord, il me tourne le dos et gesticule comme un beau diable. Ses superbes couleurs ne m’aideront pas à l’identifier à l’espèce, comme beaucoup de Xysticus, mais qu’importe, le spectacle est savoureux.

Malgré moi, je guette le feuillage des nombreux Houx alentours, espérant repérer une Blatte. L’année dernière, j’avais retourné le Bois sans aucun résultat, et j’ai l’espoir d’en croiser au moins une. Bien sûr, je ne trouve rien, si ce n’est une Coccinelle ravissante, Halyzia sedecimguttata.

Je finis par abandonner l’idée de la Blatte, en profite pour shooter un joli Escargot en tenue camouflage, et envisage de rentrer au terrier. C’est alors que se produit le miracle : une larve de Blatte rien que pour moi ! Elle ne fuit pas, se laisse photographier tranquillement, et pour mon plus grand plaisir. Reste à l’identifier*.

 

Ce soir là, je suppose que je me suis endormie avec le sourire…et comme dit mon « prof » en Blattes : « Les Blattes, c’est la vie ! ».

*Hélas, nous ne pouvons l’identifier actuellement.

16 commentaires sur « Nocturne #1 »

  1. Trés belle poésie nocturne et de chouettes souvenirs

    D’ailleurs en parlant de sortie noctambule.
    Ce soir, je rejoins les bénévoles du GEOCA ( Groupe d’Etude et Ornithologique des Côtes d’Armor ) pour un recensemment des rapaces nocturnes aux environ de Dinan.

    J’ai assisté ce dimanche avec eux , au Comptage à l’Ecoute des oiseaux de la forêt de Saint Helen.
    J’ai déjà du mal à reconnaitre tous les oiseaux même avec mon guide ornitho, mais les reconnaitre avec les chants … c’est une autre paire de manches , enfin d’ailes !!!

    J’ai une autre citation, celle ci, de la Compagnie Créole, qui au sujet des blattes, proclamaient haut et fort à qui les écoutaient :  » t’es blattes, t’es in … « 

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Niko !
      Mais où donc se déroule ce recensement ?
      Il est vrai que la reconnaissance à l’oreille est un sacré exercice, j’admire les copains naturalistes capables de le pratiquer ! Il semble qu’avec l’entraînement, cela finit par rentrer mais j’ai de sérieux doutes pour ce qui me concerne 😛

      J'aime

  2. Super cette petite sortie nocturne, ça change, et tu retranscris bien l’ambiance. Ca me donne presque envie d’en faire une ! Seul petit défaut de cet article et non des moindres : aucune référence ornithologique… mais bon, personne n’est parfait ! 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Je peux en dire autant de toi…^^
        Je suis passionnée, pas obsédée, et ça me va ! Et puis c’est trop facile d’aimer les Oiseaux, alors que les bestioles grouillantes tout le monde s’en fiche au mieux ^^ Je vais donc continuer comme ça, voire pire ! 😛

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s