Des rencontres

Elle court elle court, la Loulou…

Ces derniers jours n’ont pas été de tout repos, puisque j’ai passé mon temps à courir de site en site, assommée parfois par la chaleur, étourdie à force de contemplations, et parfois surexcitée par un savant mélange Café/Réglisse, mélange dont je vais revoir le dosage si je veux pouvoir continuer à photographier calmement, sans compter que les fraises sauvages des talus alentours seront déjà bien assez sucrées.

DSC_0224P

D’ailleurs, les talus sont souvent propices à de nouvelles rencontres, et si je ne possède pas encore d’ouvrage traitant des Hémiptères, je prends soin de noter les noms de ceux croisés sur ma route. C’est au tour de Dolycoris baccarum de rejoindre une liste qui ne cesse de s’allonger.

DSC_0270P
Dolycoris baccarum

Un saut à Concoret pour saluer un ami sera l’occasion pour moi de vérifier la vélocité de la Cicindèle champêtre, de croiser ma première blatte de l’année durant une activité qui ne permet pas de photographier quoi que ce soit, d’admirer de charmantes mouches, et de constater le besoin d’eau des plantes et du sol, que je n’ai pas immortalisé tant cela faisait peine à voir.

 

Mon petit Bois quant à lui semble être mieux portant, grâce au Frémur, la rivière qui le traverse.
L’Iris des marais – Iris Pseudacorus commence tout juste à s’épanouir, les Tircis n’ont jamais été si nombreux, et à ce petit monde que je connais bien s’ajoute La Philobie alternée, Macaria alternata. Les noms vernaculaires sont décidément une énigme, en particulier chez les Papillons de nuit…

DSC_0442P
Pararge aegeria – Le Tircis

 

DSC_0432P
Macaria alternata – La Philobie alternée

Changement de décor Dimanche, direction le Mont Garrot, à 72m au-dessus de la Rance, et si cela semble bien peu, c’est un défi pour moi que de suivre le sentier qui n’est pas toujours bordé de plantes. Fort heureusement, mon attention était attirée tous les 4 pas par une kyrielle d’Argus verts, et de loin en loin, par des toiles dont les occupantes me fascinent tant, notamment la jolie Mangora acalypha.

 

Après avoir arpenté les hauteurs à la végétation foisonnante, il semblait intéressant de faire le chemin du retour par la plage pleine de roches et galets, où de gros lézards coulent des jours heureux, bercés par le chant du Courlis corlieu. L’un d’eux sera si intrigué qu’il s’arrêtera à mi-course pour revenir m’observer.

 

Rentrée dans mon terrier, je me réjouis quelques temps plus tard de la pluie qui arrive, même si la neige fondue qui l’accompagne me laisse perplexe. Toutefois, en mettant le nez dehors, juste devant la maison, à quelques minutes de la rédaction du présent billet, un visiteur à l’allure insolite sillonnant mon parterre pique ma curiosité…j’ai beau savoir qu’ils existent, c’est bien la première fois que j’en vois un*, et c’est avec lui que je vous laisse.

 

*un escargot à poils, donc.

26 commentaires sur « Des rencontres »

  1. Sympathique promenade, comme d’hab’. J’aime bien l’Argus vert, j’ai plus l’habitude d’en croiser des bleus ! L’autre jour, j’ai vu (et photographié) un lézard ocellé derrière chez moi, il faudra que j’en parle un de ces jours ! 😉

    ps: Et ne te sens pas obligée de mettre un nom d’oiseaux dans tous tes articles pour attirer les ornithos… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui l’Argus est chouette, ça faisait un moment que je n’en voyais plus, encore moins une telle quantité !
      Bonne idée de causer lézard ocellé, un vrai petit dragon…!
      Ps : obligée moi ? Jamais ! impossible pour moi de me repasser cette journée sans entendre les chants, je ne peux pas retirer une pièce si importante de l’ensemble, et qui a donné une ambiance si particulière 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Merci Loulou pour ces belles rencontres partagées 🙂 J’apprécie particulièrement celles du lézard, ce sont de jolies p’tites bêtes que j’affectionne tout particulièrement!! ❤ Quant à l'escargot à poils, c'est une vraie découverte pour ma part!!! Hihi génial!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ta visite ❤
      Les lézards, ça me change un peu, et là, je ne pouvais pas passer à côté, les bruits de leurs déplacements étaient indissociables de cette sortie 🙂
      Et pour mon petit escargot, première confrontation pour moi IRL, c'est stupéfiant et j'espère en revoir plein 😀 ! (Passion enfouie pour les cagouilles…)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s