Du Printemps

Quand une saison tout entière décide de s’imposer…

Ces derniers jours, la météo annoncée me promettait de longs moments d’attente à l’abri dans mon terrier…mais le Printemps en a décidé autrement.
Avec ses escadrilles de pollinisateurs et ses fleurs en pagaille, impossible de se tromper, il s’installe et prend ses aises. 

D’ailleurs, le Gendarme (Pyrrhocoris apterus), friand de longues expositions au soleil en profite. Cette punaise bien connue apporte une jolie touche colorée dans mon parterre de Chélidoines qui ne fleuriront pas avant Avril.

DSC_0446P

Plus loin, le Lamier pourpre s’étale. Cette plante en général peu remarquée est pourtant d’une grande aide aux abeilles en début d’année, car elle est une des premières mellifères à fleurir. Elle est également consommable en salade, et malgré son autre petit nom, « Ortie rouge », elle n’est absolument pas urticante.

DSC_0495P

Je prends la direction du petit bois, et j’ai la joie de découvrir que les Jacinthes des Bois commencent sérieusement à s’ouvrir…et si tout va bien, il devrait y avoir un grand tapis bleu d’ici peu…ces fragiles clochettes sont parmi mes préférées, et je désespère tous les ans en voyant les promeneurs les cueillir ou les piétiner.

Une autre incontournable de ma promenade, que je ne pense pas souvent à prendre en photo : Umbilicus rupestris, mieux connue sous le joli nom de Nombril de Vénus…et son apparence ne laisse pas de doute : ses étranges feuilles, avec leur dépression centrale, l’illustrent assez bien.

DSC_0664P

Je prends quelques minutes pour croquer un Nombril, et poursuis mon petit chemin au soleil, chemin sur le bord duquel se déroulent de nombreuses crosses de Fougères. Dans ces moments-là, je me souviens pourquoi j’ai toujours préféré la géométrie à l’algèbre…

DSC_0726P

Sur un talus à un jet de pierre, s’épanouit celle que je préfère…la gracile Stellaire holostée se laisse balancer doucement par une légère brise. Elle est si fine et élancée qu’un souffle suffit à la faire bouger, et on la voit parfois ployer sous le poids d’une abeille.

Pour pouvoir l’avoir « nette », je devais attendre que la brise fasse une pause…et c’est à ce moment que le soleil est passé par une trouée pour nous caresser et me donner un peu plus de lumière.

DSC_0548P

Sur la route du retour, à la sortie du bois, j’ai pu constater que je n’étais pas seule à profiter des bienfaits de l’astre solaire…un Tircis, papillon forestier facile à approcher, se prélasse sur des feuilles d’Arum, non loin d’un joli petit porte-bonheur, la bête à bon Dieu.


Pour continuer sur ma lancée botanique, je décide de profiter de cette journée thématique pour immortaliser une plante que je ne croise que depuis cette année. Habituée à contempler les Violettes que j’aime beaucoup, j’ai donc maintenant dans mes petits dossiers la Violette…blanche.

DSC_0784P

Me voici à la fin de ma sortie, et avant de franchir la porte, je jette un dernier coup d’œil à mon parterre de Chélidoines…et là, en lieu et place des Gendarmes, une araignée que je connais bien : Pisaura mirabilis. En m’approchant, j’ai le plaisir de voir que celle que je regarde fait face à…une autre Pisaura mirabilis, d’habitus un peu différent de la première.

Ainsi s’achève ce petit billet printanier qui aura été pour moi très plaisant à réaliser 🙂

16 commentaires sur « Du Printemps »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s