De ma recherche fructueuse

Vendredi était une journée un peu spéciale, car d’ordinaire je ne recherche pas mes sujets, ce sont eux qui me trouvent…pas ce jour-là.


Le sujet particulier que je voulais trouver n’est pas un habitant habituel de ma région, la donnée est rare et l’Oiseau, puisque c’en est un, très joli. Je savais où chercher : lors de mes transmissions d’observations, je prends le temps de regarder quelles espèces ont été aperçues près de chez moi…celle-ci étant peu commune, je ne pouvais pas la rater.

Deux lieux à prospecter, une météo qui cafouille, et un sujet qui sait parfaitement se cacher…

Premier lieu, sous le viaduc…il faut lever la tête et utiliser des jumelles pour prospecter à vue les hautes arches, et une crise d’allergie me tombe dessus : les yeux pleurent et supportent difficilement le peu de soleil qui perce au travers des nuages.


Une petite pause, et voila Monsieur et Madame Colvert qui s’invitent…Madame vient très près, elle semble intéressée par notre présence, tandis que Monsieur se toilette en dérivant tranquillement, un peu plus loin. Malgré une lumière pauvre et une bonne gêne visuelle, je parviens à les rentrer dans le boîtier…tant bien que mal.

Au bout d’un moment, ne voyant nulle part mon petit sujet, je décide de remonter, direction le deuxième point de recherche…il faut quitter le couple Colvert.

Un peu plus loin, un minuscule chanteur s’époumone, couvrant sans difficulté le chant de son voisin pourtant très motivé.

DSC_231102P
Troglodyte mignon
DSC_231902P
Accenteur mouchet

Arrivés à hauteur de la voiture, un homme m’interpelle, jumelles à la main…il sait ce que je cherche, il le cherchait aussi. J’ai confirmation que mon bonheur se trouve là où je comptais me rendre, je lui emboîte le pas…arrivés devant le bâtiment, il nous faut fouiller le mur des yeux, car s’il reste immobile, notre Oiseau peut devenir invisible…mais il s’agite et je finis par le repérer : lorsqu’il ouvre ses ailes, un rouge éclatant nous saute aux yeux. À une telle distance, je ne pouvais pas faire de miracles…mais qu’importe la médiocrité de ces clichés, je l’ai VU, le Tichodrome échelette.

6 commentaires sur « De ma recherche fructueuse »

  1. Bonjour Loulou,
    effectivement le Troglodyte mignon a une de ces puissances de chant !
    La première fois que j’ai pu identifier l’interprête de ce chant,
    j’ai été terriblement étonné qu’un si petit oiseau pouvait envoyer autant de watts !

    J’ai eu la chance de voir et de photographier le Tichodrome échelette également en Novembre ou Décembre dernier à la Basilique Saint-Sauveur de Dinan.
    MA-GNI-FI-QUE quand il ouvre ses ailes et dévoile le rouge de ses miroirs !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Niko !
      Oui impressionnante cette petite boule de plume qui chante plus fort que les autres ! J’aime beaucoup son allure également, dans le genre drôles de postures, le cul en l’air…

      Je crois que c’est en Décembre qu’il y a eu un article dans le journal à propos du Tichodrome échelette de la basilique…à ce moment là, on ne pouvait pas deviner qu’il tenait à rester tout l’hiver 🙂
      À présent, il recherche l’ombre et le frais quand le soleil est bien là, il ne va sans doute plus rester bien longtemps. Je dois dire que je suis assez émerveillée devant cet Oiseau et son côté papillon…du reste, sa façon de se déplacer sur les murs n’est pas moins impressionnante !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s